Ci-dessous : exemple de collagraphe simple : des carrés de cartons découpés et collés sur une base de carton fort.

Les différences de tons sont obtenues en passant des rouleaux couverts d’encres à l’huile sur le collagraphe. Ici l’impression s’est faite à la presse, mais elle aurait pu tout aussi bien se faire avec le dos d’une cuillère passée au dos de la feuille posée sur le collagraphe encré.

La première impression n’est pas toujours concluante, car le collagraphe a besoin « d’être nourri » entre chaque impression, recharger le collagraphe en encre.

Pour obtenir plus ou moins le même effet que sur la première épreuve, essayer d’appliquer l’encre de la même manière que la première fois.

 

Retour à l'accueil