Cette aquarelle fait partie d’une série de trois: taille de chaque tableau: 100*150 cm

C’est un tableau qui date des années 1983/1984: période où j’évoluais dans une démarche artistique souvent symbolique.

Je voulais représenter l’évolution humaine mais aussi ce que l’homme faisait de son environnement.

Celui-ci est le premier du triptyque: il est composé d’éléments symboliques. La force nourricière d’une Terre volcanique des origines, une chaine d’ADN, une coupe de peau…le lotus signe de beauté, de fragilité et la femme insecte histoire de ne pas oublier que nous ne sommes jamais loin de l’animalité. Enfin tout le symbole de l’énergie qu’il a fallu pour que nous puissions exister. Le cadeau magnifique que la Terre nous offre.

Les deux suivants représentent :les dégâts causés par les guerres, la surpopulation, l’industrialisation, le saccage de la nature.

Le tableau représente une usine(l’industrialisation), une foule immense et anonyme(symbole de surpopulation), un renard  écrasé par le pied d’un humain et agonisant au pied d’un arbre sanguinolant (déforestation), tout cela dans un décor de missiles (guerres perpétuelles) éclatant dans la nuit. 

Le troisième le résultat désastreux et désolant de notre comportement, et le peu de reconnaissance que nous avons envers notre Terre nourricière: Un cercueil flottant en perdition dans une mangrove dévastée, une femme portant dans ses bras un oiseau mort se trouvant au centre du cercueil-bateau.

 

Retour à l'accueil